La sexuation du monde, Réflexions sur l'émancipation
EAN13
9782724618556
ISBN
978-2-7246-1855-6
Éditeur
Presses de Sciences Po
Date de publication
Collection
Académique
Nombre de pages
200
Dimensions
21 x 13 x 1 cm
Poids
198 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

La sexuation du monde

Réflexions sur l'émancipation

Presses de Sciences Po

Académique

Offres

Autre version disponible

Toutes les femmes sont citoyennes, quelques femmes sont artistes. La citoyenne et l’artiste sont-elles les semblables des hommes ? Oui. Tout autant concernées par la politique et par l’art ? Oui.
Au commencement de l’ère démocratique, initiée par la Révolution française, ces affirmations furent pourtant sources de débats et de polémiques : aux femmes la famille plutôt que la cité, la muse plutôt que le génie, arguaient bien des hommes qui n’étaient pas tous réactionnaires. Deux cents ans après, nous en discutons encore.
L’ouvrage revient sur les conséquences de ce moment fondateur. Il rend compte du travail sans fi n de la démonstration de l’égalité, dans une « démocratie exclusive » où chacun – donc chacune – peut théoriquement se voir individu, sujet, citoyen, créateur, un, une parmi tous et toutes. De Poulain de la Barre, philosophe du XVIIe siècle, à Jacques Rancière, penseur contemporain, avec Virginia Woolf comme avec Simone de Beauvoir, les textes réunis ici montrent à quel point ces questions demeurent essentielles pour la modernité : celle de la jouissance revendiquée, celle de la stratégie subversive, celle de la mesure de l’émancipation des femmes, celle du féminisme comme dérèglement de la tradition occidentale.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Rencontre avec Geneviève Fraisse
Avec Geneviève Fraisse
Le , Café de la librairie Dialogues

Toutes les femmes sont citoyennes, quelques femmes sont artistes. La citoyenne et l'artiste sont-elles les semblables des hommes ? Oui. Tout autant concernées par la politique et par l'art ? Oui. Les textes réunis ici montrent à quel point ces questions demeurent essentielles pour la modernité.