Les larmes du traducteur, journal du Maroc
EAN13
9782246622710
ISBN
978-2-246-62271-0
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature française
Nombre de pages
120
Dimensions
21 x 12 cm
Poids
239 g
Code dewey
916.404
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les larmes du traducteur

journal du Maroc

De

Grasset

Littérature française

Indisponible

Romancier (N.N ou l'Amour caché, La Lunette de Stendhal, Le Sentiment du fer), essayiste (Verdi, La vie, le mélodrame), poète et traducteur (Roland furieux, Le Seuil, 2000), Michel Orcel est maître de conférences à l'Université. Docteur ès Lettres, excellent connaisseur de la culture italienne, il a également suivi des études d'Islamologie. Le Livre : Avec Les Larmes du traducteur, journal du Maroc, Michel Orcel sculpte un livre sans précédent. Il s'agit d'un journal « croisé », tenu pendant un an à Marrakech, qui enregistre les notations les plus quotidiennes (Vie de la Médina, fêtes musulmanes, amitiés, observations sur les moeurs, anecdotes, récits de voyages dans le sud marocain, etc.) et la progression de la traduction d'une épopée sur les Croisades (La Jérusalem délivrée du Tasse, à paraître chez Gallimard en mars 2002). Journal, nom d'un touriste, mais d'un « hôte », un étranger désireux de s'assimiler le plus profondément possible à la vie du peuple marocain, sans se perdre jamais dans l'illusion de pouvoir se défaire de son regard d'Européen. La traduction de La Jérusalem délivrée accroît la richesse de cette réflexion par touches en mettant l'accent sur la question du passage et de l'amour-haine entre les langues, les cultures et les religions. L'Islam est ainsi décrit de « l'intérieur » avec un désir avoué, moins de comprendre, que d'être « touché », désir d'autant mieux soutenu que l'étude des Croisades révèle au lecteur français que, contrairement aux clichés, l'horreur de la « Guerre sainte » n'a pas été, dans l'Histoire, l'apanage des peuples musulmans.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Michel Orcel