Le nouveau FN / les vieux habits du populisme
EAN13
9782021300277
ISBN
978-2-02-130027-7
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
La République des idées
Nombre de pages
112
Dimensions
20 x 14 x 0 cm
Poids
144 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le nouveau FN / les vieux habits du populisme

Seuil

La République des idées

Offres

Autre version disponible

Pour de nombreux médias et commentateurs, le Front national de Marine Le Pen se résume à une saga familiale ou à une stratégie de « dédiabolisation ». Or, pour comprendre et combattre ce parti attrape-tout, il est essentiel d’en saisir la vraie nature, qui emprunte à de nombreuses traditions idéologiques, sans se réduire à aucune.En historien et en politiste, Grégoire Kauffmann démêle les généalogies entrelacées qui tissent l’identité du « nouveau FN ». Il montre que la formation lepéniste réactualise l’héritage de l’« anticapitalisme national », porté au xixe siècle par les chapelles socialistes hostiles au marxisme et tributaires d’un patriotisme teinté d’antisémitisme. Revendiquant l’héritage populiste des sans-culottes de 1793, cette tendance s’épanouit dans la xénophobie et le mouvement boulangiste au cours des années 1880, tout en s’imprégnant d’un conservatisme de droite. Le « nouveau FN » est un des héritiers de cette hybridation. Quant à son actuelle ligne « sociale » et « ni droite, ni gauche », elle peut se lire comme un retour aux sources : celles du « nationalisme révolutionnaire », idéologie portée par les jeunes néofascistes du mouvement Ordre nouveau, qui fondèrent le parti en 1972.Fragile agrégat d’héritages incompatibles ou fusion réussie au sein d’un parti normalisé ? En préemptant les valeurs de la République, brandies comme des armes contre l’islam, Marine Le Pen semble être parvenue à concilier autour d’un plus petit dénominateur commun les tendances concurrentes de l’extrême droite hexagonale.Docteur en histoire et enseignant à Sciences-Po Paris, Grégoire Kauffmann a publié la biographie Édouard Drumont (Perrin, 2008, prix du Sénat du livre d’histoire). Il a également dirigé, avec Jean-Noël Jeanneney, Les Rebelles, une anthologie (CNRS/Le Monde, 2014).

S'identifier pour envoyer des commentaires.