Corail contre diamants. De la Méditerranée à l'océan Indien au XVIIIe siècle, Réseaux marchands, diaspora sépharade et commerce lointain. De la Méditerranée à l'océan Indien, XVIIIe siècle
Éditeur
Le Seuil
Date de publication
Collection
L'Univers historique
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Corail contre diamants. De la Méditerranée à l'océan Indien au XVIIIe siècle

Réseaux marchands, diaspora sépharade et commerce lointain. De la Méditerranée à l'océan Indien, XVIIIe siècle

Le Seuil

L'Univers historique

Offres

  • AideEAN13 : 9782021318067
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    17.99

« Il y a quelque vertige à imaginer qu'au XVIe siècle, un morceau de corail rouge de Méditerranée, pêché en plein été au large de la Corse ou de la Sardaigne, ait pu achever sa course sur les contreforts enneigés de l'Himalaya, dans un atelier de taille cachemiri réservant ses plus belles pièces aux princes de la cour moghole. Telle est pourtant la réalité de ces réseaux de négoce à longue distance qui, dès l'aube de l'époque moderne, relient la Méditerranée orientale aux comptoirs de l'Asie portugaise via Lisbonne ou Alep. L'ouvrage de Francesca Trivellato retrace l'histoire au long cours des marchands sépharades de Livourne en Toscane qui ont bâti au XVIIe siècle, au prix d'alliances toujours précaires et de transactions souvent risquées, de vastes réseaux de “commerce interculturel” courant de la péninsule Ibérique au sous-continent indien. “Une histoire globale à échelle réduite” : il n'est pas sûr que les historiens aient pris, à l'époque de la parution de l'ouvrage, en 2009, toute la mesure de l'ambition novatrice de son auteure. Car ce dont il est ici réellement question, c'est d'un tour de force méthodologique, avec pour visée une réconciliation sans reniement entre “micro-histoire” et “histoire globale”. En restant au plus près des sources, Francesca Trivellato rend à la “première mondialisation” ses méandres et ses visages. » Extrait de la préface de Romain Bertrand (CERI-Sciences Po) Traduit de l'anglais par Guillaume Calafat L'auteur Francesca Trivellato est professeur d'histoire économique et sociale de la Méditerranée moderne à l'université de Yale. Corail contre diamants a été couronné à sa publication aux États-Unis par le Prix 2010 Leo Gershoy de l'American Historical Association et le Jordan Schnitzer Book Award de l'Association of Jewish Studies.

S'identifier pour envoyer des commentaires.