La parodie dans la bande dessinée franco-belge, Critique ou esthétisme?
Éditeur
Presses de l'Université du Québec
Date de publication
Collection
Culture et publics
Nombre de pages
276
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La parodie dans la bande dessinée franco-belge

Critique ou esthétisme?

Presses de l'Université du Québec

Culture et publics

Offres

  • AideEAN13 : 9782760545052
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    20.99

  • AideEAN13 : 9782760545069
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    20.99

  • AideEAN13 : 9782760545069
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    30.00

  • AideEAN13 : 9782760545052
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    30.00

Autre version disponible

La parodie, qui consiste en une imitation caricaturale d'une œuvre ou d'une personne, est présente dans la bande dessinée dès les débuts de celle-ci. Elle acquiert néanmoins rapidement un deuxième degré en devenant une parodie de genre quand, notamment, la série Lucky Luke parodie l'épopée western. Elle franchit un troisième degré, au cours des années 1970, quand la bande dessinée se met à se moquer d'elle-même, évoluant en une parodie de bande dessinée de genre ou parodie formelle. La bande dessinée se réfère alors à elle-même, au risque de devenir moins lisible par le grand public, mais contribue ainsi à sa légitimation en tant qu'art. Pierre Huard étudie ce jeu hypertextuel grâce à une analyse exhaustive appuyée sur la sémiotique visuelle et la critique artistique des œuvres. Il montre les liens entre un corpus de dix bandes dessinées franco-belges, publiées entre 1952 et 1994 et jugées exemplaires par la critique spécialisée, et un ensemble d'autres œuvres dont les traits sont imités ou déformés. Il propose par ailleurs une grille d'analyse très détaillée sur les caractéristiques narratives et visuelles de la bande dessinée, un apport considérable à ce domaine pour lequel l'analyse se fait encore trop rare. Tout comme son objet d'étude, donc, Pierre Huard contribue à sa façon, dans cet ouvrage, à la légitimation du neuvième art.

S'identifier pour envoyer des commentaires.