Un peu de respect, j'suis ta mère
EAN13
9782702139691
ISBN
978-2-7021-3969-1
Éditeur
Calmann-Lévy
Date de publication
Collection
Interstices
Nombre de pages
348
Dimensions
21,5 x 14 x 2,8 cm
Poids
418 g
Langue
français
Langue d'origine
castillan, espagnol
Fiches UNIMARC
S'identifier

Un peu de respect, j'suis ta mère

De

Calmann-Lévy

Interstices

Offres

C’est l'histoire d'une famille argentine de classe moyenne. La narratrice, Mirta Bertotti, est une femme au foyer de 52 ans, née dans le quartier de Mercedes à Buenos Aires, qui vit entourée d’un mari au chômage, d’un beau-père drogué et de trois enfants en pleine crise d'adolescence. Cette personne on ne peut plus normale doit gérer au quotidien une famille complètement loufoque et déjantée. Cette histoire, publiée presque quotidiennement sur internet, entre septembre 2003 et juillet 2004, a très vite connu un succès public sans précédent. Ce sont chaque jour plus de cent mille lecteurs de toute l’Amérique du Sud qui profitent de la lecture des aventures de la famille Bertotti. Si à première vue, il s’agit du carnet de bord de Mirta Bertotti, une sorte de mama à l’italienne, joyeuse et pleine de vie, la vérité est tout autre : Mirta Bertotti n’est qu’un personnage fictif tout droit sorti du cerveau d’un journaliste argentin, Hernán Casciari, qui admet s’être librement inspiré d’un personnage réel : sa mère. Reste que jusqu’à cet aveu, Mirta reçut beaucoup de courrier, de messages d’encouragement et même quelques cadeaux. Certains chapitres de son journal furent traduits en d’autres langues, reproduits dans la presse, photocopiés, lus à la radio, passés de main en main. Hernán Casciari est devenu le fondateur d’un nouveau genre littéraire : la blogonovela (le blog-roman). Son humour qui fait mouche à chaque instant, sa capacité à faire « vivre » durant autant de mois tous ces personnages virtuels et sa volonté de conserver dans l’écriture toute la spontanéité de l’oralité sont les preuves d’un réel talent de conteur. En mélangeant littérature et réalité, il donne plus que jamais corps à tous ces personnages.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Hernan Casciari