Karine L.

Et soudain, la liberté
par (Libraire)
27 novembre 2018

Et soudain la liberté

Comment devenir une adulte libre de ses choix, responsable de ses idées quand on a grandi sous la férule d’un père pétainiste convaincu de l’inégalité des sexes, des races et des religions ?
"Et soudain la liberté" retrace l’odyssée d’une émancipation : celle de Mona et de sa fille Lucie. La première cherchera à se libérer de l’autorité maritale tandis que l’autre va s’affranchir du joug patriarcal.
De la découverte du "Deuxième Sexe" à la création du planning familial, de la prise de conscience de l’injustice de la politique coloniale à l’engagement, à la défense de causes diverses, voici une rétrospective des petits et grands combats menés par les femmes au XXème siècle, des luttes individuelles devenant universelles.
S’imbrique à la narration le récit d’une amitié tardive mais intense, celle d’Évelyne Pisier et Caroline Laurent, éditrice aux éditions des Escales. De cette rencontre va naître ce roman au titre superbe, commencé à quatre mains et achevé à deux, et des pages bouleversantes sur l’amitié unissant ces deux femmes.
Un roman à mettre entre toutes les mains des féministes.
Une invitation à lire ou relire Simone de Beauvoir.

J'ai couru vers le Nil
par (Libraire)
27 novembre 2018

J'ai couru vers le Nil

Souvenez-vous, printemps 2011, un vent de protestation soufflait sur quelques pays du monde arabe dont l’Égypte. Le peuple se mobilisait contre le régime de Moubarak, la corruption, l’absence de liberté.
Dans ce nouveau roman, El Aswany exploite une forme qui lui est chère, le roman polyphonique : il convoque une mosaïque de personnages d’appartenances sociales diverses et variées, et dissèque les différentes strates de la société égyptienne. On y rencontre un chauffeur de taxi dont le fils, étudiant en médecine, organise les secours sur la place Tahrir ; le général Alouani et sa fille ; une présentatrice télé arriviste, un acteur léthargique qui rejoint les jeunes de la place Tahrir et transforme son appartement bourgeois en QG de la révolution et bien d’autres personnages encore.
"J’ai couru vers le Nil" se concentre sur quelques mois : les signes annonciateurs de la révolution, les manifestations place Tahrir ( auxquelles l’auteur a pris part), la répression militaire suivie du retour à la dictature.
Il est essentiel de lire ce roman documentaire, témoignage d’un épisode récent de l’histoire de l’Égypte. Certaines scènes glacent le lecteur, qui prend réellement conscience de l’obscurantisme dans lequel est plongé ce pays pour parvenir au constat amer d’une révolution avortée, d’un rendez-vous manqué avec la démocratie tant espérée.
El Aswany dresse un portrait sans concession de ses compatriotes mais ne porte aucun jugement sur ses personnages. Il constate, tente de comprendre les uns et les autres et s’interroge : « Les Égyptiens n’ont-ils d’autres choix que la corruption ou la lâcheté ? »
Ayant subi des pressions de la part du gouvernement, aucun éditeur égyptien ne s’est risqué à publier ce roman.
"J’ai couru vers le Nil" s’inscrit dans la lignée des grands romans sociaux du XXème siècle. La légitimité d’El Aswany comme témoin actif de son époque est indiscutable.

Au bord de la Terre Glacée
par (Libraire)
27 novembre 2018

Au bord de la terre glacée

Fin du XIXe siècle.
Le colonel Forrester et quelques-uns de ses hommes sont mandatés pour cartographier des territoires reculés d'Alaska acquis récemment par l’État. Allen Forrester narre son aventure au gré de lettres adressées à sa femme, Sophie, restée à Vancouver alors qu’elle espérait se joindre à l’équipée et observer les oiseaux de ces contrées.
Sophie, femme libre et indépendante, refuse d’être assignée à demeure et d’attendre sagement le retour de son mari. En lutte contre une société patriarcale qui laisse peu de libertés aux femmes, elle va se révéler dans l’art de la photographie qui en est à ses balbutiements.
Correspondances, journaux, photos, croquis, articles de presse, rapports d’expédition composent ce roman d’aventures captivant.
La rencontre avec les indigènes qui peuplent les rives de la Wolverine, la découverte de l’Alaska, terres de légendes indiennes et de traditions chamanes, va transfigurer ces hommes.
Ode à la nature à l’état brut, cette lecture vous enjoint à la contemplation. Superbe !
 

Mon père est un parrain
7,40
par (Libraire)
27 novembre 2018

Mon père est un parrain

Quel genre de vie mène-t-on lorsqu’on est le fils d’un parrain et qu’on refuse d’intégrer le Milieu ?
Difficile pour Vince, 17 ans, qui cherche avant toute chose à s’affranchir de l’influence de son père, des passe-droits et autres traitements de faveur que lui confère son nom de famille.
Et la situation se corse quand Vince tombe sous le charme de Kendra, fille d’un agent du FBI aux trousses de son père.
Si Shakespeare avait écrit "Roméo et Juliette" au XXIe siècle, nul doute que Kendra et Vince en seraient les acteurs, les scènes cocasses et les rebondissements en moins !

LE RUBAN ROUGE
16,90
par (Libraire)
27 novembre 2018

Le Ruban rouge

1944.
Ella, 14 ans, exerce ses talents de couturière dans un lieu pas comme les autres, l'atelier de Birchwood, où elle réalise des robes somptueuses pour les femmes d'officier et les gardes.
Lorsqu'elle caresse les étoffes, admire les couleurs, pique son aiguille dans le tissu, Ella s'évade. Grâce à la solidarité de ses amies d'infortune, elle confectionne des tenues improbables. Elle rêve tout bas de tenir sa propre boutique avec son amie Lily une fois sorties du camp.
Lucy Adlington nous offre une galerie de personnages fort intéressante illustrant les dilemmes moraux auxquels ils sont confrontés pour assurer leur survie.
Dans ce roman, coudre devient "une vraie façon de combattre".
Coudre, même en rêve, des tissus chatoyants, des rubans pour fuir la grisaille et les rayures.
Coudre une robe promesse de libération.
Coudre pour survivre à l'horreur.