• Lucile S.

    A l'époque de ses études de philosophie, Sofi a pour ambition de marquer la scène culturelle néerlandaise. Si possible, en devenant une poétesse reconnue. Nous voilà plongés dans l'intimité des rencontres amicales et surtout amoureuses et sexuelles de cette entrepreneuse bien maladroite de sa propre cause, tour à tour attendrissante et insupportable. Dans un sacré tourbillon se succèdent virées en vélo à travers Amsterdam, études de russe traumatisantes, voyage raté à travers l'Europe, passion pour le foot...
    Phénomène aux Pays-Bas, l'auteur égratigne quelques personnalités au passage. Il en reste un cocktail bien frappé d'auto-dérision et de provocation, un texte qu'on aime autant pour ses excès que pour ses trouvailles.

Apocalypse now

  • Lucile S.
    Apocalypse now

    Avec ce troisième volume de la saga mettant à l’honneur nos ancêtres préhistoriques, on plonge toujours plus loin dans la quête de nos origines qui, en raison d’un phénomène astronomique vertigineux, ressemble finalement à un aperçu de nos futurs possibles. La superrégression accélérée des populations humaines pousse Anna, Lucas et Wuan, les sapiens comme les erectus, dans leurs derniers retranchements. Un roman virevoltant pour les férus de sciences tout autant que les amateurs de romans d’aventures.

L’animal est-il l’avenir de l’homme ?

  • Lucile S.
    L’animal est-il l’avenir de l’homme ?

    Ce recueil de contributions de chercheurs et de spécialistes souligne l’intelligence des animaux dans leur capacité d’automédication et questionne les transferts de savoirs pharmacologiques entre les espèces humaines et animales.
    Instructif, sans dogmatisme, il ouvre plus de pistes de réflexion qu’il n’impose de vision arrêtée de nos interactions avec le monde animal. Une invitation à l’humilité.

Our time is running out

  • Lucile S.
    Our time is running out

    « C’est moi, où es-tu ? Je suis inquiète, est-ce que tu peux me rappeler ? J’espère que tout va bien. »

    Lilas a trente ans et un joli bouquet de roses rouges offert par son mari attentionné. Mais Maxime ne rentre pas d’une soirée chez un collègue. Il a disparu avec leur fille de 4 mois, un sac de voyages et des vêtements, de l’argent liquide. L’effondrement a-t-il vraiment lieu ce jour-là ? Amélie Antoine nous fait saisir toute la mécanique de ce qui s’est joué dans ce couple depuis leur rencontre il y a sept ans et remonte le temps pour ausculter les dynamiques familiales.
    Lilas a désespérément besoin d’être crue. Lilas a atrocement peur d’être abandonnée par les hommes de sa vie. Un livre tendu, qu’on traverse en apnée, délicieusement déstabilisés par cette personnalité pleine de contradictions.

Toutes les femmes de sa vie

  • Lucile S.
    Toutes les femmes de sa vie

    D’abord, un homme se meurt, réfugié dans sa bergerie en pleine montagne, enveloppé d’un plaid rouge et de son extrême solitude. Puis l’on rencontre ses douleurs fantômes, avec l’impression de remonter aux origines du bien d’un homme pétri de valeurs, mais empêché par sa lâcheté et par son impuissance de protéger celles qu’il a aimées. Dans le tribunal de notre conscience de lecteur, quel jugement porter sur l’injustifiable, lorsqu’il entend répondre à des décennies de faiblesse ? En dehors de tout cadre viriliste, Christian Carayon propose un portrait puissant et tout en nuances, autant qu’un plaidoyer pour la clémence des êtres humains entre eux.