Dephine L.

Kannjawou / roman

Trouillot, Lyonel

Actes Sud

7,70
par (Libraire)
1 octobre 2018

C'est un roman envoûtant, un roman haïtien.
Kannjawou signifie la fête, le partage mais c'est aussi le nom donné au bar des nantis du village.
C'est l'histoire d'une jeunesse qui se croyait irréductible mais qui sous le joug du néocolonialisme a remisé ses rêves et ses idéaux.
"Un pays occupé est un pays sans vie" écrit Lyonel Trouillot et rue de l'enterrement, proche du grand cimetière, que peut-on encore espérer à 20 ans.
Le jeune narrateur a trouvé refuge dans la littérature grâce à Jacques, appelé communément le petit professeur, avec qui il devise sur les âges et les itinéraires.
Mais quel chemin emprunter? Le désespoir, la colère, la résignation?
Devenir adulte est-ce nécessairement se compromettre?
La voix du narrateur qui n'est autre que celle de Lionel Trouillot sublime les maux de nos sociétés en racontant des histoires d'hommes et de femmes en qui il a foi.

14 Juillet / récit

Vuillard, Eric

Actes Sud

7,80
par (Libraire)
1 octobre 2018

Cette citation en guise de bouquet final d'un roman puissant fait de chair et de sang, de sueur et de larmes, de révoltes et d'idéaux :

« On devrait plus souvent ouvrir nos fenêtres. Il faudrait de temps à autre, comme ça, sans le prévoir, tout foutre par-dessus bord. Cela soulagerait. On devrait, lorsque le cœur nous soulève, lorsque l'ordre nous envenime, que le désarroi nous suffoque, forcer les portes de nos Élysées dérisoires, là où les derniers liens achèvent de pourrir, et chouraver les maroquins, chatouiller les huissiers, mordre les pieds de chaise, et chercher, la nuit, sous les cuirasses, la lumière comme un souvenir. »

Le jour d'avant

Le Livre de Poche

7,90
par (Libraire)
1 octobre 2018

Roman ample et déchirant,"Le jour d'avant" met en exergue la dignité des modestes, l'amour fraternel, la faiblesse des hommes et la complexité de la justice.
Vous serez incontestablement bouleversés par cette histoire de vengeance.
Sublime et implacable !

Gabriële

Le Livre de Poche

8,20
par (Libraire)
1 octobre 2018

"Pour notre mère Lélia, nous avons essayé d'éclairer la nuit", cette clausule entérine remarquablement l'entreprise d'un roman passionnant sous bien des aspects.
Anne et Claire Berest s'unissent afin de reconstituer un pan de leur histoire familiale découverte sur le tard.
Gabriële est l'histoire de leur arrière grand-mère, née en 1881 et morte en 1985.
Deux sœurs pour une seule voix, afin d'embrasser le destin fabuleux d'une femme hors norme, théoricienne de l'art, visionnaire, femme de Francis Picabia, maîtresse de Marcel Duchamp et amie intime de Guillaume Apollinaire.
Passionnée de musique, celle qui à 27 ans se destine à la carrière de compositrice renonce à sa liberté pour devenir l'égérie et l'épouse de Francis Picabia.
Intelligente, spirituelle et fantasque, elle deviendra vite le parangon de cette joyeuse bande d'artistes d'avant garde, pressée de réinventer la peinture de papa.
Si à l'instar des récents romans réhabilitant notamment des artistes comme Paula Mendelssohn Becker (Marie Darrieussecq) ou encore Charlotte Salomon (David Foenkinos), Gabrïele tient à rétablir l'existence d'un personnage majeur de l'histoire de l'art, la force de ce roman réside aussi et surtout dans la filiation car chaque ligne est dédiée à Lélia Picabia, la fille de Vicente Picabia, le dernier fils de Gabriële et Francis, le grand-père d'Anne et Claire Berest, et pas une seule seconde vous ne pouvez l'oublier. Bouleversant et d'une grande puissance romanesque.

Mémoire de fille
par (Libraire)
1 octobre 2018

Petits arrangements avec la vie

C'est un livre sur la mémoire et le travail du temps, un livre à transmettre à nos filles.
C'est surtout un roman mûri et d'une justesse implacable qui nous cueille dès les premières pages par son intensité dramatique et nous retient tant le style est brillant.