Dephine L.

Quelle n’est pas ma joie
par (Libraire)
8 avril 2018

À l'heure des bilans

C'est un beau roman. Troublant, mais nécessaire à l'aune d'une vie : celle d'Ellinor, qui se retrouve seule après la mort de Gregor.
Ce livre est une lettre qu'elle adresse à Anna, son amie emportée par une avalanche dans les Dolomites bien des années plus tôt.
Dans ce livre à la fois universel et très intime, Ellinor confie tout ce qu'elle a sur le cœur en tentant de ne blesser personne mais sans compromission.
Quand nous ne sommes plus étreints par des bras amoureux, que les regards complices se sont éteints à jamais, que nous reste-t-il, que décidons-nous de vivre et comment ?
Ellinor fait le choix du retour aux sources. Cette nécessité impérieuse ne souffrira pas la critique mais cette confidence faite à son amie est bien au-delà du règlement de compte.

Tristan

Sabine Wespieser Éditeur

18,00
par (Libraire)
5 mars 2018

Se dessaisir, voilà exactement ce dont il est question dans ce premier roman très cinématographique.
Clarence Boulay nous invite à suivre Ida dans un périple au bout du monde à bord d’un langoustier qui la mènera sur une île quasi inaccessible au sud de l’Afrique où le temps est suspendu, les habitants rares mais où tout est possible.
Imaginez cette sensation de solitude et d’inconnu, loin de tout, des vôtres, et en même temps cette impensable page blanche, comme une seconde naissance qui laisserait place à de nouvelles expériences.
Ce roman est un voyage, un dépaysement total, une invitation à s’extraire du poids de nos vies, une expérience en soi !

Si nous ne brûlons pas
20,00
par (Libraire)
5 mars 2018

Dans ce livre miroir incandescent, Justine Bo s’érige contre le déterminisme et fustige le bien-pensant, la bêtise, les clichés. Justine, la narratrice quitte sa Normandie natale pour intégrer Sciences Po Paris en quête de réussite. Chaque expérience humaine, chaque territoire foulé, auront raison de ses motivations premières et entameront à jamais son optimisme de jeunesse.
Cette littérature de combat ne laissera pas le lecteur indifférent, mais l’invitera à relever la tête !
Un roman de jeunesse d’une grande maturité, des pages magnifiques sur l’impact des territoires géographiques sur nos vies, une fuite effrénée pour dire la rage de vivre ! Puissant !

Keila la Rouge
par (Libraire)
14 février 2018

La rareté de cette langue propre à Isaac Bashevis Singer d'une part mais à la culture yiddish d'autre part, résonne comme nulle autre.
Ce roman magnifique exhumé pour notre plus grand bonheur vous séduira par sa puissance romanesque et ses personnages hauts en couleur.
Laissez-vous conter les aventures de Keila la rouge, prostituée magnifique résolue à se racheter une virginité !

1144 livres

Berthier, Jean

Robert Laffont

12,00
par (Libraire)
14 février 2018

Un héritage de papier

Ce court roman en dit long sur un homme pour qui j'ai eu beaucoup d'empathie tout au long de ma lecture. L'auteur, qui est lui-même le narrateur, est bibliothécaire de profession, marié, père de famille. De ses origines, il ne connaît rien car il est né sous X et a été adopté alors qu'il avait à peine deux mois.
Alors que sa vie semble réglée comme du papier à musique, il reçoit la lettre d'un notaire l'informant de l'héritage d'une bibliothèque constituée de 1144 livres ayant appartenu à sa mère biologique.
Sans jamais verser dans la facilité, les choix qui lui incombent demeureront la clef de voûte de ce joli roman qui inspire le respect et la dignité.
Il va sans dire que la passion pour la littérature illumine tout le livre et inscrit le lecteur dans cette envie commune de partage.