Dephine L.

Mélancolie Nord

Sabine Wespieser Éditeur

7,00
par (Libraire)
14 novembre 2017

De Brieuc à Olaf

C'est avec bonheur que j'ai découvert le premier roman de Michel Rio paru à l'origine en 1982.
L'éditrice Sabine Wespieser, tombée sous le charme du texte à l'époque, vient de le rééditer dans sa jolie collection de poche.
C'est une histoire d'amitié, de courage, de respect, de dépassement de soi, tout cela sous l'égide d'un chat répondant au nom d'Erasme.
À la faveur d'un contretemps, le narrateur décide de prendre la mer à bord d'un vieux cotre, un voilier rapide et maniable, qui le mènera de la Bretagne à la Norvège, d'un ami à un autre.
Malgré la mise en garde sincère et motivée de Brieuc de Goulven, le propriétaire du bateau, le narrateur entame son voyage serein et confiant.
Mais au matin d'un 20 avril, alors qu'il vient d'essuyer une tempête dantesque ayant mis à mal son voilier, le sort du narrateur semble scellé malgré une lutte acharnée pour colmater la coque.
Hymne à la vie, récit d'aventure, conte épique, "Mélancolie Nord" est tout cela à la fois.
Dans ce premier roman, Michel Rio pose les jalons d'une œuvre singulière nourrie par l'existence, les savoirs et une forte propension à la magie des contes mythologiques.
D'une écriture érudite, entre description et introspection, "Mélancolie Nord" raconte le cheminement d'un homme qui subitement décide de se frotter à la vie dans un élan jusqu'au-boutiste.

L'art des interstices

Lamalattie, Pierre

L Editeur

22,00
par (Libraire)
9 novembre 2017

Peintre et romancier, Pierre Lamalattie se fend d'un troisième roman pour notre plus grand bonheur.
Critique d'art pour le magazine Jours de pêche, veuf et père d'une adolescente de 17 ans, le narrateur est un personnage attachant.
Soucieux du bien être de sa fille, qui peine à trouver sa place dans les méandres de l'orientation scolaire post bac, il lui propose de l'accompagner lors de ses déplacements professionnels au contact d'artistes contemporains.
Tout ceci n'est que prétexte à nous raconter ce qu'il faut savoir sur l'art contemporain.
D'une plume caustique mais bienveillante, "L'Art des interstices" expose à la fois la richesse de la création contemporaine mais surtout l'anonymat majoritairement éprouvé par "ces plantes de sous-bois" comme il les appelle en faisant référence aux nombreux artistes qu'il visite. Cependant il nous invite à sa manière à ne jamais négliger les interstices et théorise avec panache sur ce courant artistique capable du pire comme du meilleur.

L'ordre du jour
, Prix Goncourt 2017

Prix Goncourt 2017

Actes Sud

16,00
par (Libraire)
8 novembre 2017

Prix Goncourt 2017.

La relecture de L'Anschluss par Eric Vuillard est une bombe.
Il parvient avec panache et dans une économie de mots, mais quels mots, à nous plonger dans les affres de l'Histoire.
De la réunion des 24 industriels allemands convoqués par Göring et Hitler afin de lever des fonds pour le parti en 1933, à l'annexion de l'Autriche par L'Allemagne en 1938, ce court roman vous transporte au coeur de l'absurdité crasse des hommes.
Eric Vuillard nous maintient en éveil par son lyrisme mais nous alerte aussi grâce à un ton sarcastique qui nous éclaire et nous bouleverse.

Leçons de grec
18,00
par (Libraire)
24 septembre 2017

Leçons de Grec

Leçons de Grec dit la rencontre éblouissante et charnelle de deux êtres fragilisés par leur handicap. C'est un roman de toute beauté qui crie le poids de la solitude, le manque et la peur mais qui, sous la plume poétique de Han Kang, panse les blessures les plus profondes.
Sublime !

L'art de perdre, Goncourt des Lycéens - 2017

Goncourt des Lycéens - 2017

Flammarion

22,00
par (Libraire)
24 septembre 2017

L'art de perdre

En conseillant ce roman, on ressent combien le thème de l'Algérie est encore sensible et éminemment politique.
Du massacre de Setif à nos jours, Alice Zeniter nous exhorte à comprendre trois générations d'une même famille secouée par les drames de l'Histoire. C'est un roman de paix, écrit avec la volonté farouche d'expliquer combien il est parfois compliqué de faire des choix, comment la stigmatisation fait des ravages et pourquoi aujourd'hui encore l'accueil fait défaut dans nos sociétés dites civilisées.
Alice Zeniter embrasse un pan de l'histoire coloniale avec une grande justesse tout en imposant une jeune héroïne moderne et résolument libre.