Libriolounge

http://libriolounge.fr/

Libraire invétérée, que l'on dit irrécupérable depuis l'ouverture de son site littéraire, voire obsessionnelle depuis sa participation sur Dialogues...

Venir me voir à Libriolounge ici

Les centenaires, roman
19,80
12 juin 2010

D'emblée, nous voilà prévenus : les centenaires sont une espèce à part entière. Ils ont franchi un cap, ils sont de l'autre côté de la barrière. Alors forcément, ça leur donne une certaine vision des choses :

"Les centenaires n'ont rien à voir avec les débutants. Pour eux de toute façon, rien ne débute. On est toujours en train d'achever quelque chose ou quelqu'un."

Dans ce roman de Philippe Adam, le centenaire a ses rancoeurs, il dialogue avec ses fantômes et règle ses comptes avec sa femme morte. Mais il a aussi des projets et impose sa loi dans cette Résidence du Parc.

Frôlant l'univers fantastique, on se demande jusqu'où irons ces adorables centenaires, qui ne sont jamais, ne l'oublions pas, que des "petites pommes flétries attendant leurs corbeilles"...

Tome 3, La décolonisation, Petite histoire des colonies françaises, La décolonisation / la décolonisation
13,00
3 juin 2010

La décolonisation en BD, fallait y penser et quelle bonne idée !
Bijou d'humour noir truffé de références historiques, c'est caustique, intelligent, le tout servi par un dessin minimaliste et percutant.
voir mon dossier sur l'Afrique, 50 ans après les Indépendances

Voyage en Postcolonie, le nouveau monde franco-africain

le nouveau monde franco-africain

Grasset

18,80
3 juin 2010

Stephen Smith, ancien journaliste qui enseigne aujourd'hui aux Etats-Unis a sillonné trois mois durant l'Afrique de l'Ouest puis l'Afrique centrale en taxi brousse, motos, autocars pour rencontrer les enfants et petits enfants des colonisés : qu'ont-ils gardé ou rejeté du legs colonial français ? A quoi aspire la jeunesse africaine ?
A la fois récit de voyage dans la brousse ou les rues de Dakar très agréable à lire, S. Smith apporte des éclairages historiques à son propos, et ponctue aussi son récit d'analyses pertinentes.
voir mon dossier sur l'Afrique, 50 ans après ses Indépendances

50 ans après, quelle indépendance pour l'Afrique ?
3 juin 2010

D'accord, le livre fait 600 pages. D'accord, vous n'allez pas le lire d'une traite comme un roman. Et pourtant, quel bouquin !
Une trentaine d'intellectuels africains font un état des lieux très personnel de l'Afrique, 50 ans après son Indépendance.

Chaque article est court (une quinzaine de pages), les points de vue libres sont très diversifiés, offrant mille entrées à ce sujet, et sont très bien exprimés. Si bien qu'on pioche ici et là des réflexions passionnantes, loin des idées reçues, ainsi que des propositions concrètes pour faire avancer le continent.


Des questions simples aux réponses pas si simples sont posées : 50 ans après l'Indépendance pourquoi l'Afrique ne se développe pas au même rythme que les autres parties du globe comme l'Asie ? Pourquoi ce continent aux ressources riches ne décolle pas ?
Pour les uns, le mal africain tient surtout à son système de "prédatocratie" avec le règne du parti unique, la corruption, l'accaparement du bien public. D'autres dénoncent la mise sous perfusion du continent africain, qui doit recouvrer son autonomie, et en appellent à une Europe plus juste et modeste, et une Afrique plus lucide et courageuse.
L'indépendance ? Cadeau empoisonné pour les uns comme Demba Moussa Dembelé qui décrypte le pacte néocolonial entre la France et le Sénégal ; opportunité pour les autres comme F. Abiola Irele pour qui les Etats retrouvent enfin l'initiative historique.
Certains auteurs retracent l'évolution des pays sur un demi-siècle. On retient le cas instructif du Bostwana : Part Themba Mgadla nous explique comment ce pays, l'un des plus pauvres à son indépendance, figure aujourd'hui parmi les pays à revenus moyens.
Pour les peuples africains, la question de l'indépendance se pose aussi en ces termes : "cravate ou pas cravate ? vin rouge ou vin de palme ? langue française ou langues africaines ? école des blancs ou sagesse africaine ?". Bref, pour l'écrivain Alain Mabanckou, c'est le début d'une "aventure ambiguë".

Un livre qui trouve une grande résonance dans l'actualité et les sujets de société.
Voir mon dossier sur l'Afrique, 50 ans après son indépendance

Mélancolie de la masse critique, nouvelles
12 mai 2010

Ah ! il décape le récit de Christophe Paviot ! Des nouvelles cinglantes, parfois dérangeantes (à bon escient) et surprenantes (les pauvres gens ne sont pas toujours là où on les attend) dans lesquelles il porte un regard cynique sur la société qui parfois déraille dans son hyper consommation, dérive dans sa haine.
Le ton reste pertinent, l'écriture comme écorchée d'une grande efficacité.
C. Paviot nous pousse un peu dans nos retranchements, doucement, et plus franchement, jusqu'à nous placer parfois dans la zone d'inconfort. Rien que pour cela, un livre nécessaire !