MARINE R.

Biographie

J'aime lire, écrire et partager

  • Marine R.

    La douleur d'une mère qui perd sa fille dans des circonstances qui paraissent être un accident mais qui s'avèrent plus compliquées est touchante. Je regrette un peu le manque de détails qui nous font vraiment plonger dans l'histoire, même si au fur et à mesure de la lecture on se familiarise peu à peu avec les différents personnages. Le livre est bien écrit cependant. Une enquête menée par une mère désespérée mais qui ne laisse pas vraiment la place au suspens psychologique. Des explications que je trouve un peu " tordues " mais qui sont cohérentes. On a tout de même envie de savoir ce qui est arrivé à Chloé qui vivait pourtant une vie " idéale ".

  • Marine R.

    Dans ce livre nous faisons la connaissance d’Antoine , saint qui prend sa foi très à cœur et s’applique à tout ses devoirs comme prier et jeûner. Antoine vit en Ermite avec pour seul compagnie un cochon et va se trouver dans des situations toutes plus loufoques et abracadabrantes l’une que l’autre. Un récit écrit de façon original sous la forme d'une conversation entre Saint Antoine et ses " tentations ". Se succèdent, entre autres, une voix, les sept péchés capitaux, la mort les planètes et le Diable. Un livre dense où beaucoup d'idées se succèdent. Je n'ai pas vraiment accrochés sur ce livre qui est assez fastidieux à lire, à moins d'aimer la philosophie.

  • Marine R.

    Écrivains est un livre hors du commun. Il retrace plusieurs facette de "l'écrivain" et reste dans la logique de la personnalité de Volovine, parler de l'auteur dans ses moments les plus troubles. Plusieurs récits pour différents type d'écrivains. Il y a 7 au total. On peut les lire dans le désordre car ils n'ont pas de lieu entre eux et tous sont attachants mais aussi pathétiques. On ne les apprécie pas tous de la même façon et certains évidemment ont notre préférence ou en tout cas provoquent en nous des émotions différentes. Troublant, émouvant, choquant sont les émotions que vous éprouverez en lisant se livre.

  • Marine R.

    La première partie de ce livre est " l'enfance de l'art". Une description de la naissance de l'art littéraire. Des sentiments ressentis par celui qui se sent devenir ou plutôt être écrivain, au même titre que celui qui se sent un don pour la tauromachie ou en tant que chanteur... Des sentiments ressentis dans l'enfance déjà, lorsque l'envie d'exercer ce don nous viens pour la première fois et la honte que l'on ressens, je dirais plutôt la gène de ce qui sort de notre plus profond intérieur...
    Des sentiments que j'ai non seulement compris mais encore approuvés pour les avoir ressentis tel qu'ils sont décris et pour les ressentir encore. Une très belle première partie donc, qui m'a touchée profondément et m' donné l'occasion de me replonger dans ce rêve caché, enfoui au plus profond de moi, celui d'écrire.

    Une deuxième partie du livre, ensuite, est consacrée à une réflexion sur une œuvre qui est " la recherche". Une réflexion profonde sur l'écriture, les raisons de celle-ci aux époques passées, ces raisons aujourd'hui... Peut-on toujours écrire alors que l'époque n'est pas la même. Peut-on toujours être aussi captivant en tant qu'auteur alors que les temps ont changés ?
    Réflexion teintée de pessimisme puisqu'elle est une succession des échecs des hommes dans tous les domaines de la vie, des progrès qui contraignent les auteurs au silence, puisque les revendications n'existent plus...
    Une deuxième partie tout aussi captivante que la première où il faut toutefois "s'accrocher", car le ton est contenu et les idées nombreuses!
    Un livre qui fera la satisfaction des écrivains dans l'âme et des philosophes..

    Le narrateur parle à son chat qu'il a nommé Marcel, d'où le titre du livre.

  • Marine R.

    Je reste perplexe devant ce livre... Le font de l'histoire m'a plus, la forme un peu moins...
    Parlons d'abord de la forme ( pour finir sur une note positive). Je n'ai pas aimé la vulgarité utilisé par l'auteur. L'histoire parle de l'amour fou entre deux hommes. ( A la lecture du résumé je pensais qu'il s'agissait d'un homme et d'une femme.) Et les termes employés pour décrire leur relation ainsi que leur relation aux autres à été parfois assez crue, trop à mon goût. Mais à part ça, l'ensemble était assez prenant.
    Le font de l'histoire m'a donc "parlé". On y retrouve une relation hors du commun entre deux être qui sont au final perdus dans le monde qui les entoure.
    Ce qui est touchant, c'est de constater que les personnages sont perturbés par des événements indépendants de leur volonté, et que ses perturbations ont une répercussion sur toute leur vie, mais également sur leur personnalité. Ce qui m'a troublée aussi, c'est le lien entre les personnages, et la dépendance les uns des autres, une dépendance affective et qui joue sur le bonheur ou le malheur des uns des autres..
    Une lecture troublante et déstabilisante...