Thierry T.

COMMENT LA FRANCE A TUE SES VILLES

Razemon Olivier

Rue de l'échiquier

9,00
par (Libraire)
6 décembre 2019

Villes à l'agonie

Alors que le constat de la crise urbaine produit son lot d’articles de presse sur des villes sinistrées où les commerces disparaissent, Olivier Razemon nous livre une analyse originale sous forme d’enquête.
La dévitalisation des villes n’est pas un phénomène hexagonal et frappe de nombreux pays européens et l’Amérique du Nord. Elle concerne surtout les villes moyennes et petites. La France est quadrillée par la grande distribution qui dispose d’une force de frappe considérable. Des projets d’implantation permanents, une fuite en avant dans la démesure, un parc de surfaces commerciales qui croît plus vite que la consommation ! Les implantations de centres commerciaux en périphérie tuent les commerces de centre-ville et créent moins d’emplois qu’elles n’en détruisent. Et les villes dépérissent.
A lire absolument pour comprendre un des problèmes les plus importants de l’aménagement du territoire.

Réussir la transition écologique / outils pour agir ensemble
par (Libraire)
2 décembre 2019

Urgence climatique

Un constat lucide sur la crise écologique et sociale qui envisage jusqu’à l’effondrement de nos sociétés basées sur une énergie fossile qui se raréfie et devient plus coûteuse à extraire.
Émerge alors la nécessité de la transition écologique, urgence absolue.
Et ce livre propose des tas de pistes pour agir ensemble au niveau des communes et des territoires. La transition personnelle que beaucoup vivent au quotidien dans leurs choix de manger bio, de limiter leurs déplacements, d’aller vers zéro déchet avec parfois un sentiment
d’impuissance, rencontre ici des champs d’action multiples !

Mécanique de la chute
24,00
par (Libraire)
4 novembre 2019

Unforgiven

Tout réussit à Jay Glastone. Il dirige un empire immobilier avec une grande habileté, projette de doter New York d'un bâtiment somptueux, possède une équipe de basket animée par une star de la NBA. Démocrate convaincu, il soutient financièrement de nobles causes. Quelques nuages assombrissent l'horizon; un désir d'enfant chez sa femme qu'il ne partage pas, un neveu qui détournerait de l'argent, une fille étudiante très critique envers ce qu'il représente, héraut du capitalisme. Un accident où il est mêlé va mettre le feu aux poudres. Il va représenter le coupable idéal, voué aux gémonies, victime d'un embrasement médiatique et judiciaire où la vérité n'a pas sa place. Superbe fresque sur l'Amérique bien pensante et l'hypocrisie sociale !

Assassins !

Héloïse d'Ormesson

18,00
par (Libraire)
22 septembre 2019

J'accuse !

Emile Zola est mort intoxiqué par du monoxyde de carbone. Était-ce vraiment un accident ?
L’affaire Dreyfus qui avait attisé les passions était proche et les ennemis de l’écrivain, légion.
Zola se remémore sa vie et les épreuves subies, fils d’immigré italien, rital bigleux et chétif, sa vie fut un combat permanent dans un pays où le racisme s'exprimait sans fard. Son énergie lui permit d'accomplir son oeuvre et de s'engager dans un combat pour la vérité.
L’époque et sa violence verbale donne le vertige. L’antisémitisme s’expose au grand jour avec une virulence inouïe. Des chansons haineuses reprises frénétiquement par des foules subjuguées par des tribuns comploteurs, une presse incendiaire, un climat qu’on peine à imaginer tant l’outrance domine.
Et Emile Zola est bien l’ennemi absolu, le déshonneur de la patrie et de ses valeurs, il mérite la mort. Que d’invectives et de jugements nauséabonds à son encontre !
Un roman puissant et édifiant.

Reflets des jours mauves

Tenenbaum, Gérald

Héloïse d'Ormesson

17,00
par (Libraire)
18 septembre 2019

Du génome et de l'amour

Une nuit dans un bar, le professeur Lazare relate les circonstances de sa rencontre avec Rachel, à l’issue d’un processus de sélection d’individus choisis en fonction de leur patrimoine génétique. Il décrit auprès d’inconnus fascinés sa recherche effrénée de la partition du génome et son coup de foudre. La relation amoureuse est décrite subtilement, les doutes et interrogations parcourent l’émerveillement réciproque, de longs silences s’installent, une haute exigence et une soif d’absolu prédominent.
Lazare peut-il pour autant être d’une franchise totale ?
La postface d'Ariane Giacobino, médecin généticienne, montre les similitudes entre la science et l'imaginaire, l'intuition qui mène les recherches.