Carole M.

Lire, écouter, partager, c'est mon rôle au sein du service communication-fidélisation de la librairie Dialogues.

Je voudrais que la nuit me prenne

Isabelle DESESQUELLES

Belfond

7,99
par (Libraire)
28 mai 2019

Une si belle écriture

La voix d'une petite fille raconte l'amour de ses parents, la douleur de la perte, la vie vécue ou rêvée, avec la pertinence d'esprit d'un adulte. Poétique et poignant. Un quelque chose de "en attendant Bojangles" d'Olivier Bourdeaut, la prouesse littéraire en plus.

Route 62

Ivy Pochoda

Liana Levi

16,99
par (Libraire)
28 mai 2019

Un homme athlétique fait son footing, un matin au milieu des embouteillages. Il remonte l'autoroute de Los Angeles à contre-courant, complètement nu.
Ce fait divers va l'effet d'une décharge Tony, un avocat étriqué dans une vie trop lisse. En partant à sa recherche, il va arpenter les rues sombres de Downtown.

Ivy Pochoda nous offre une galerie de personnages décalés, déglingués. Toujours sur le fil, ces héros chahutés par la vie ont finalement beaucoup à nous apprendre sur ce qui nous porte vers l'avant, bien qu'ils soient loin d'être exemplaires.
Un roman polyphonique aussi mystérieux et drôle que le Jagger qui ouvre cette intrigue.

Le paradoxe d'Anderson

Pascal Manoukian

Le Seuil

13,99
par (Libraire)
28 mai 2019

Percutant

On suit Aline et Christophe, un couple soudé, attaché à leur emploi d'ouvriers, dans ce qu'il a de concret, d'humain, d'ancré dans un territoire, de rassurant aussi pour fonder leur famille. Une famille heureuse donc, malgré les difficultés.
Un château de cartes qui va rapidement s'écrouler. Touchés par la délocalisation de leurs usines, ils vont basculer dans la précarité la plus complète.

Pour son troisième roman, Pascal Manoukian livre un hommage vrai et honnête au monde ouvrier. Aline et Christophe sont des héros d'aujourd'hui, accrochés à leurs rêves, anéantis par une société qui marche sur la tête, qui serait à réinventer.
Un texte percutant.

Avec toutes mes sympathies

Olivia de Lamberterie

Stock

12,99
par (Libraire)
28 mai 2019

Prix Renaudot essai 2018

Journaliste à "Elle" et chroniqueuse littéraire, Olivia de Lamberterie signe son premier roman, le cri d'un cœur endeuillé, un hommage à son frère disparu.
Anéantie par le suicide d'Alex en 2016, Olivia de Lamberterie refuse de s'enfermer dans le silence. "Écris ton livre !" lui avait-il lancé ; l'acte d'écriture devient en effet vital pour cette femme nourrie de mots. Dans un récit bouleversant mais lumineux, elle va tenter de comprendre la mélancolie qui a eu raison de cet homme aimant et aimé. Alex, dit-elle était, "un être flamboyant".
Flamboyant et quasi universel est aussi ce texte magnifiquement écrit.
Une pépite.

La Tête sous l'eau

Olivier ADAM

R-jeunes adultes

11,99
par (Libraire)
28 mai 2019

Quitter Paris pour Saint-Lunaire sans leur demander leur avis, c'est le drame que subissent deux lycéens, Bastien et Léa. Mais c'était sans compter que surgisse l'impensable, l'inimaginable : retrouver Léa dans un état de mutisme absolu plusieurs mois après sa disparition. Bastien devient un pilier pour sa grande sœur sur le chemin de sa reconstruction. Heureusement, il y a aussi la mer, le surf, la famille, et Chloé...
Un texte très actuel, tendu comme un polar. Un souffle donné par l'attachant Bastien, le narrateur, qui met les pieds dans le monde des adultes de façon assez brutale.