De notre envoyé spécial
17,00
25 août 2015

Le choc des mots..

On aurait pu reprendre le slogan, le choc est là et on se projette parfaitement dans les situations, nul besoin de voir.
C'est fort, intense, et raconter comme tel.
Philippe Trétiack nous livre son quotidien, sans faire d'impasses, comme si l'on devait se contenter d'un cliché et d'associer image-mots.
On plonge avec lui dans le danger, le chaos, l'horreur, l'angoisse et l'attente...
On imagine les situations dangereuses, les enquêtes, les négociations, les rencontres aussi...toutes ces personnes aux mœurs discutables mais qu'il faut interviewer pour nous livrer ces informations,
c'est du vrai journalisme, de l'action et du terrain,
c'est à lire...

LE CABARET DES MOTS

Visniec Matei

Non lieu

15,00
25 août 2015

des mots encore des mots ...toujours des mots ...

On pourrait presque en faire une chanson !!!
C'est rythmé, drôle et insolite, on pourrait presque parler d'un attrape-mots !!
Des mots de tous les jours remis en forme, triturés, avec définitions ou sans, mais tout est possible après tout.
Il n'y a plus qu'à se laisser guider par son imagination, par les images procurées par cette mise en scène, à nous de jouer en somme...
A suggérer sans modération, en voiture avec les enfants, histoire de mots pour découvrir ou refaire connaissance avec ces mots de tous les jours..

Au bord de la mer violette, roman
21 juillet 2015

Une ville et des voyages

La rencontre imaginaire ou réelle, peu importe, entre les deux protagonistes donne lieu à une multitude d'itinéraires...J'ai voyagé au travers des périples, des aventures marines, dans Marseille, et au gré du vent et des images...
Que de références culturelles, de vocabulaires, Alain Jaubert nous donne la possibilité d'accroître notre champ lexicale de façon infinie, tout est imagé et décrit, le nom des bateaux, les paysages, les sensations, les sentiments des personnages. Arthur et Konrad ou Conrad, il faut lire pour comprendre les turpitudes, découvrir la richesse de cette période et l'envie de l'auteur de nous faire partager sa passion pour cette période de l'histoire.
C'est l'occasion de découvrir le 19ème à pied, sur mer ou confortablement assis devant un rafraîchissement !!

Je viens
8 juillet 2015

TROIS VIES TROIS FEMMES ET MALENTENDUS

Il y a une histoire, une histoire de famille, et des histoires, des personnages, des sentiments et du ressentiment, de l'étrange, de l'amour et de la jalousie.
Au travers d'une saga familiale, Emmanuelle Bayamck-Tam, nous propose de nous plonger sur le regard de l'autre, de nous déranger quelque part car que faisons-nous sinon interpréter certaines situations ou certaines paroles pour broder notre histoire ?
D'où un chemin de vie excusable, vivable ou un véritable malentendu, et c'est le cas pour ces 3 femmes et 3 générations, Nelly la grand-mère ancienne star adulée au physique avantageux, Gladys , la fille légitime qui a basé sa vie sur un malentendu, et Charonne, la fille adoptée, conséquence de toutes ces perturbations...
Trois personnalités et des quiproquos et des vies gâchées, on pourrait dire à ce sujet "j'ai le regret de vous annoncer que toute votre vie est dévoyée et que vous avez pris un mauvais départ !!!"
Ce sont trois personnages forts car leur façon de penser et d'agir les rendent responsables de leur destin, et cela nous renvoie à nos propres vies et comment savoir si l'on prend la bonne décision et que pense autrui ?
Ce roman nous amène à nous poser de grandes questions et nous divertit à la fois, on voyage dans le réel et dans l'irréel, au travers de personnages mystiques, de contes et d'Histoire, et de questions telles que "et si...", comme Gladys qui aurait pû vivre différemment si elle n'avait pas fait cette rencontre et si l'on ne lui avait pas présentée cette presque jumelle sous le couvert "elle s'appelle Gladys", certainement qu'elle n'aurait pas été aussi dure avec elle-même ensuite ni avec son entourage et certainement qu'aujourd'hui elle serait différente ... mais échappe t'on à son destin ?
Nelly, Gladys et Charonne vont vous faire part de leur vision de la vie, chacune à leur tour et dans des situations similaires et c'est édifiant de singularité et de réalisme à la fois...
Un beau voyage au pays des chimères et en soi...

Rudik, l'autre Noureev
27 juin 2015

Une belle pirouette

C'est toute l'ambiguïté des livres auxquels on s'est attaché, plus on approche de la fin et plus on recule devant l'échéance tant il compte dans cette tranche de vie...
C'est de l'ordre de l'irrationnel, comme le fût Noureev, un être de chair et d'os, présent et ailleurs, énergique et sensible, un génie.
Il vit passionnément et ne pardonne pas, à la ville comme sur scène, et avec ses relations, et d'ailleurs Christian Feller, alias Tristan, son psychanalyste, en fera les frais et dérogera à ses propres règles !!
La relation entre ces deux protagonistes montre de façon originale la vie de ce personnage, dur et fier et touchant à la fois.
Un grand jeté dans la vie d'un être de lumière ...