Rozenn L.

Alger, capitale de la révolution, De Fanon aux Black Panthers

De Fanon aux Black Panthers

La Fabrique

15,00
par (Libraire)
26 août 2019

Au cœur des luttes anticoloniales

Il existe des gens aux vies trépidantes et singulières. Elaine Mokhtefi en fait partie. Au cours de sa vie, cette femme engagée a côtoyé grand nombre de figures du XXème siècle : Franz Fanon, Eldridge Cleaver, Fidel Castro, Boumediène, Ben Bella et beaucoup d'autres. De nationalité américaine, très tôt à New York, elle se rallie à l’organisation des jeunes pour la paix et la justice dans le monde. Plus tard, elle s'installe en France. Elle découvre la cause algérienne et aide le FLN. Au début des années 60, Elaine déménage à Alger. Après l'indépendance, elle travaille au ministère de l'Information et participe entre autres à l'organisation du premier festival panafricain. Lorsque les Blacks Panthers ouvrent un parti à Alger, Elaine leur apporte son soutien, notamment en tant que traductrice. Cette autobiographie est un récit passionnant des mouvements de libération de la deuxième moitié du XXème siècle.

Les en-dehors, Anarchistes individualistes et illégalistes  à la « Belle Époque »

Anarchistes individualistes et illégalistes à la « Belle Époque »

L'Échappée

19,00
par (Libraire)
23 août 2019

Marginaux à la "Belle Époque"

Rirette Maîtrejean naît à Tulle en 1887. Cette fille de maçon monte à Paris à 16 ans. Une fois installée à la capitale, le soir après ses longues journées de labeur, elle participe aux causeries populaires. La jeune femme découvre le mouvement anarchiste à travers les discours de figures tel que Libertad et y adhère rapidement. Plus tard Rirette participera à la direction du journal "l'Anarchie". De ce fait, elle résidera plusieurs années à Romainville, nouveau siège du journal et communauté d'habitat aux valeurs anarchistes. Au sein de ce groupement, les courants de pensées sont nombreux, tout comme les conflits. La vie de Rirette bascule, malgré elle, du côté de l'illégalisme. Elle sera mêlée de près à l’épopée de Jules Bonnot, Callemin et Noël Garnier. Anne Steiner nous offre un récit de vie passionnant pour découvrir les milieux anarchistes du début du XXème siècle.

JE L'AIME
19,00
par (Libraire)
19 août 2019

Une dévotion troublante

On ne connaît pas le nom de la narratrice. Nous ne connaissons qu'une chose : les initiales de l'homme de sa vie, M. Elle l'aime à la folie et quelle folie chez cette femme ! Rien n'est fait ni ressenti dans la demi-mesure. Dans une écriture tour à tour brutale, saccadée et poétique, Loulou Robert nous transporte dans l'esprit tourmenté d'une femme qui n'a rien à perdre et qui a décidé de vouer sa vie à l'amour. Et tout ça en s'oubliant, laissant passer les années, les rides et les regrets.

Traders, hippies et hamsters
par (Libraire)
15 juin 2019

Vous reprendrez bien une part d’humour anglais !

Doro et Marcus sont de la génération des « soixante-huitards ». C’était sûr, eux et leurs camarades allaient refaire le monde à coup de marxisme et de féminisme révolutionnaire ! Le couple a élevé trois beaux enfants Clara, Serge et Oolie au sein d’une communauté autonome de Doncaster. Clara enseigne dans une école primaire auprès d’enfants défavorisés, Serge écrit une thèse de mathématiques à Cambridge et Oolie leur fille adoptive atteinte de trisomie vit encore avec eux. Qu’est-ce que Doro est fière !

Seulement voilà, Serge ne continue pas tout à fait sa thèse à Cambridge, il travaille à la FATCA une grande banque qui parie sur la faillite d’entreprises. Comment va-t-il l’avouer à Doro ? Clara, quant à elle, se désespère de sa classe. Dans cette drôle de famille les idéaux se frottent à la réalité dans une suite de dérapages tous plus drôles les uns que les autres.

Des balles et de l'opium
par (Libraire)
25 avril 2019

Voix de dissidents chinois

Le 4 juin 1989, une révolte éclate en Chine. Ils sont des milliers rassemblés sur la place Tian'anmen. La répression est brutale, les arrestations et les assassinats furent nombreux. Liao Yiwu a écopé de 4 ans de bagne pour avoir raconté le massacre dans un poème. Le poète a décidé d'interroger plusieurs "émeutiers" du 4 juin. Ainsi sont rapportées les histoires d'un peintre, d'un père inconsolable ou même d'un ancien du maintien du service d'ordre. Ces témoignages emprunts d'une grande qualité littéraire prennent aux tripes et permettent de mieux comprendre la réalité d'une violente répression.