Jean T.

http://www.lepaindesreves.fr/

Un endroit où se cacher
par (Libraire)
9 mai 2012

Retrouver la vie normale...

Jenna Abbott s’estime responsable d’un accident qui a coûté la vie à sa mère. Le roman raconte son difficile retour à la vie normale. Elle quitte l’univers cotonneux de l’hôpital, où elle était "dans le bleu" à cause des sédatifs qu’on lui administrait. Se retrouver dans la dure réalité lui est difficile.
Bon roman, même si c’est une histoire de destin plutôt ordinaire. Très belle écriture (cf. l’auteur). La détresse de l’héroïne est bien rendue.
(Grands ados : 15 ans et +)

Jean Tanguy - Le Pain des rêves

Peine maximale
15,50
par (Libraire)
9 mai 2012

Devant une cour d'assises...

Kolia, accusé de vol et de kidnapping est jugé devant une cour d’assises. Le lecteur va suivre le procès dans le détail. Chaque acteur du procès a la parole. Le récit, presqu’un documentaire, donne une idée précise de ce qu’est un procès et nous laisse devant la terrible question de ce que nous aurions décidé si nous avions été à la place d’un magistrat ou d’un juré.
Un roman haletant et un sujet original. Une lecture qui ne laisse pas indifférent. Le temps de l’histoire est court (trois jours), comme les chapitres. Sans être un chef-d’oeuvre, c’est plutôt un bon roman. (Pour ados 14-15 ans et + )

Jean T. - Le Pain des rêves

Seul sur la mer immense
par (Libraire)
9 mai 2012

Deux histoires dans une...

Deux histoires en une : D'abord l'autobiographie d’Arthur, orphelin exilé en Australie à l’âge de six ans, muni d’une clef mystérieuse par sa sœur restée en Angleterre. Avec son fidèle ami Marty, il y passe une vie d'enfant, puis d'adulte pas toujours facile. Il fonde une famille. Et il garde intact son désir de retrouver sa sœur en Angleterre. Mais il meurt avant d'avoir réalisé ce rêve...
La suite narre le retour aux origines de la fille d’Arthur, qui a hérité de son goût pour la mer et les bateaux. Elle entame une traversée en solitaire pour que la clef léguée par son père retrouve sa serrure…
La première partie témoigne de la richesse humaine d'Arthur. La seconde porte une grande puissance symbolique.
C'est un grand roman, un superbe texte, plein de rêve et d'émotion. Du grand Morpurgo.
(Pour des lecteurs à partir de 14 ans)

Jean Tanguy - Le Pain des rêves

LE RENARD QUI CHERCHAIT LE PRINTEMPS
par (Libraire)
9 mai 2012

un roman animalier

Blanchot est un renard arctique blanc, ce qui est rarissime. Considéré comme anormal, il décide de s'exiler vers un pays où règne un Eternel Printemps. Accompagné de Grand Corbeau, il y arrivera en "roulant dans la farine" tous les animaux qui oseront l'affronter, car on le sait, le renard est un malin !
Un petit texte (chapitres courts) plaisant, rafraîchissant. (9-10 ans)

Jean T. - Le Pain des rêves

Un an après

Bayard Jeunesse

par (Libraire)
9 mai 2012

accident...

Alors que Betty se prépare à faire un trajet en voiture avec son père, le lecteur est projeté une année auparavant au cœur d'un drame terrible.
Des jeunes gens rentraient en voiture d'une soirée lycéenne déguisée. Tout s'était bien passé. Celui qui conduisait n'avait ni bu, ni fumé, possédait le permis, était sérieux. Juste un petit moment d'inattention...
Chacune des personnes présentes ce soir tragique raconte l'accident de voiture et livre ses sentiments, sa réflexion, sa haine, ses regrets, sa culpabilité.
Sans moralisme, le texte tente de faire ressentir les conséquences d'un accident sur la vie des personnes concernées.
Un roman fort, indispensable, sur un sujet grave qui touche les adolescents. (14 ans).

Jean Tanguy - Le Pain des rêves