Angélique V.

CONFESSION D'UN BARJO - (JACK ISIDORE, DE SEVILLE, EN CALIFORNIE) OU SONT CHRONIQUES DES FAITS SCIEN
par (Libraire)
26 février 2013

Au fou !

En amour comme pour le reste, les barjots ne sont pas toujours ceux qu'on croit !

Un court roman où l'on retrouvera avec plaisir la paranoïa ambiante et le pessimisme radical de l'auteur de "Ubik" et des "Androïdes rêvent-ils de moutons électriques" ("Blade Runner" au cinéma). Mais attention, contrairement à la plupart de ses autres livres, on ne trouvera d'extra-terrestres et de soucoupes volantes que dans la tête de son personnage principal. Ne vous attendez donc pas à un roman de science-fiction mais plutôt à une chronique très noire du couple et de ses dysfonctionnements. D'ailleurs, en le lisant, j'ai un peu pensé au "Facteur sonne toujours deux fois", de James Mac Cain.

La post-face qui étudie l'oeuvre littéraire de Dick et ses adaptations au cinéma est tout simplement passionnante.

Une fille, qui danse
par (Libraire)
21 février 2013

OMG!

Un roman assez bluffant sur le temps qui passe, les amours déçus et la mémoire (forcément) sélective. Julian Barnes signe ici son meilleur livre depuis "Le perroquet de Flaubert" et "L'Histoire du Monde en dix chapitres 1/2". Un livre dense, mélancolique à souhait et so british! Si vous n'avez pas le temps de (re)lire "La Recherche" et préférez les scones aux madeleines, jetez-vous sur ce livre !

Peste & Choléra, Roman
par (Libraire)
25 août 2012

La folie et le génie s'entremêlent dans cet étrange roman. Tel un hymne à la liberté et à la curiosité, on se laisse embarquer par ce livre à situer quelque part entre roman d'aventures et divagations poétiques et littéraires. C'est parfois très drôle, souvent étonnant, intelligent toujours. Un vrai régal !

A nous deux, Paris !
par (Libraire)
23 août 2012

Ex-fan des 80's

Décadentes (un peu), frivoles (beaucoup) mais aussi passionnément créatives, les années 80 n'en finissent pas d'être à la mode. Ce roman sans doute largement autobiographique leur rend hommage d'une bien jolie façon. Entre new-wave et disco, punk nihiliste et chanson réaliste, c'est le parcours d'un jeune homme chic qui rêve de se faire une place dans le monde et prend le risque de s'y griller les ailes. La petite musique de Benoît Duteurtre sonne toujours aussi juste et j'ai dévoré ce livre.

C'est enlevé, franchement drôle, vaguement mélancolique et truffé de références musicales... si bien qu'à la fin, je me suis rué sur mon walkmann et mes cassettes de James Brown, Devo et autres Talking-Heads. La nostalgie, ça a aussi du bon !