Julien L.

http://ohpopup.canalblog.com/

Libraire depuis plus de 21 ans, je vois mon métier comme un métier de transmission
C'est pour cela que j'ai créé un blog consacré à ma passion : le livre animé voici l'adresse : http://ohpopup.canalblog.com/

Autrement

13,95
par (Libraire)
19 avril 2005

1847, une vague d'immigrants irlandais débarquent au Canada pour fuir la famine de leur pays natal. Mais très vite cet eldorado tant convoité se révèle un lieu de famine et d'inconnus. Ils sont tous entassés dans un centre de quarantaine afin d'endiguer l'épidémie de fièvre qui les menacent. A travers les yeux et le journal intime de Lauchlin Grant nous devenons témoins d'un passage douloureux de l'Histoire et nous nous attachons à ce médecin qui par amour livre son temps à combattre la maladie. Mais, petit à petit, après un combat apparemment inutile, il semble bien inefficace face à ce mal puissant et destructeur. Seule Nora pourra l'aider de façon unique , elle qui a tout perdu en arrivant ici trouvera néanmoins une raison de se battre et de retrouver ses frères disparus. Ainsi Andréa Barrett retrace à l'aide de vrais témoignages le parcours d'un homme et des hommes pour qui la fièvre devient un fléau presque inébranlable.

13,20
par (Libraire)
19 avril 2005

Attaché à elle à l'aide d'un harnais, un enfant sert de guide et de regard à sa mère aveugle. Ses yeux ne voient pas les choses de ce monde. Frustré, las de cette soumission, l'enfant part loin des siens pour ne voir que pour lui. La fugue suffira-telle à lui rendre sa vue ? Autour de la nécessaire et douloureuse séparation, Alain Roehr compose avec ce premier roman une fable sensible au style détaché et à l'émotion douloureusement contenue.

une romance

Le Castor Astral

9,15
par (Libraire)
19 avril 2005

Esther, que l'on surnomme aussi "la grande dame", est une passionnée de livres. Elle vit entourée d'eux et veut en faire profiter son petit fils David. Peu de temps avant sa mort, elle lui offre un roman auquel il ne prête pas encore attention. Jusqu'au jour où il le lit et s'aperçoit qu'il manque la deuxième partie. Dès lors commence une quête effrénée qui va le mener très loin!
"Contre vents et marées, il cherchait la version intégrale d'un roman inconnu, c'est tout. Pourtant, la suite de l'histoire, il la connaissait, quelque chose en lui, silencieusement, la connaissait depuis toujours. Mais il fallait que ses mains la touchent, que ses yeux la lisent".
Si les livres comptent tellement pour moi, dit David "c'est parce que ce sont des endroits où l'invisible se voit."
L'auteur de "Qu'il pleuve" , autre roman prodigieux (coup de coeur de septembre 2000 en pocket) signe ici un bref récit intense et émouvant.

par (Libraire)
19 avril 2005

Une mère écrit à sa fille, Stéphanie, qu'elle a abandonné vingt ans auparavant. Elle trouve enfin le courage de lui annoncer la vérité mais le poids du passé est beaucoup trop pesant : « je portais en moi ce regard d'une mère sur mon ventre avec tant de violences que le reste n'existait plus ». Elle ne vit plus l'instant ni le présent car ses souvenirs la hantent. Mais Stéphanie n'est pas prête à revoir cette mère. Sa sensibilité et son émotivité l'anéantissent, l'étouffent dans un cocon de culpabilité.
Par un échange de lettres, l'auteur peint des personnages extrêmes et poignants. Elle rend hommage à sa façon au courage de l'adoption.

par (Libraire)
19 avril 2005

Une écriture délicate, virulente, qui dresse deux portraits puissants et complexes. Sandor Marai est désormais considéré comme l'un des écrivains Hongrois majeurs du siècle dernier.
Par l'auteur des "Braises", autre roman à lire absolument.