Pierre F.

Prix Transfuge du meilleur roman européen 2019

Les Éditions Noir sur Blanc

27,00
31 octobre 2020

monumental est trop faible

Oui ce roman est monumental. Certes, on ne voit pas où il veut en venir et c'est long et plein de références. Je ne l'ai pas lâché et j'ai du prendre au moins 3 pages de notes, pour reprendre la lecture de ce livre, avec internet à coté. A mon sens ce "roman" s'apparente plus à un bouquin de philosophie, comme serait "Ainsi parlait Zarathoustra".

Roman

Gallimard

18,00
31 octobre 2020

une plongée dans les altitudes du Tibet

Le peintre , officiel du Dalaï Lama, va être être pris en main par un jeune bourreau, issu des rangs de Mao. Il va revivre ses belles peintures avec une force phénoménale. Ses souvenirs vont l'aider à tenir, et nous allons découvrir nombre de choses sur ce Tibet des années post-68. Ce roman magnifique, est une ode à la résistance, à l'intégrité. Je n'ai qu'une envie c'est de filer au Tibet, voir le Potala et les Tankas, peints avec des pigments fabuleux. Si nous étions dans la gastronomie, l'auteur nous mettrait l'eau à la bouche.