Pourquoi rêvons-nous ?
    Avec Véronique Brière
    Ajouter à mon calendrier
    Le , Café de la librairie Dialogues

    Des songes bâtis au creux du sommeil profond à ceux qui nous habitent éveillés, les rêves ressemblent à un théâtre d'ombres, nées de nos pensées secrètes, ignorées même de nous ou disparaissant au réveil, faites de réminiscences et d'inventions ; le rêve est une sorte de pensée, mais par une alchimie inouïe de mémoire, de sensations, de leur empreinte, autant que d'apparitions, ou d'élans autonomes d'images, de mots, brassés en nous et livrés à leur libre arrangement. Y a-t-il une fonction du rêve ? Quelle langue parlent nos rêves ? À défaut d'une clé des songes, on sait que les rêves s'autorisent de drôles de logiques, où se mêlent tous les temps, où se conjugue une grammaire qui ignore la contradiction, mais où il semble bien que trouvent justement à s'énoncer quelques vérités.