Kabukicho

Kabukicho

Dominique Sylvain

Viviane Hamy

  • Un vrai page-turner

    Lorsque la nuit tombe, Kabukicho, quartier chaud de Tokyo, s’éveille. C’est là que Kate travaille. Cette jeune anglaise a choisi de devenir une geisha des temps modernes : une hôtesse. Ainsi, elle tient compagnie à des hommes, les écoute et les distrait tout en les poussant à la consommation sans qu’il ne soit jamais question de sexe entre eux. Sauf qu’un jour, Kate disparaît sans laisser de trace et son père reçoit un mystérieux et inquiétant message. Bien décidé à la retrouver, il embarque immédiatement pour Tokyo et part à sa recherche.
    Sauf qu’il y a bien trop de pistes… Est-ce Yudai, cet hôte aussi charmant que menteur et très proche de Kate ? Est-ce que l’un de ses clients n’aurait pas supporté d’être éconduit ? Ou bien, serait-ce l’œuvre des Yakuzas, qui ont la main mise sur le quartier ? Tant de possibilité à explorer… Difficile de s’y retrouver dans cette jungle de mensonges et de faux-semblants.
    Dominique Sylvain nous offre un superbe roman. Tout d’abord parce qu’elle nous transporte totalement dans son histoire, juste avec sa plume. En lisant Kabukicho, l’immersion est assurée. L’impression d’être au Japon est bien là et on découvre un monde inconnu aux règles et aux habitudes différentes des nôtres. C’est tellement bien décrit et expliqué, que le lecteur n’a aucun mal à s’y projeter.

    Mais aussi et surtout car l’intrigue est captivante du début à la fin. Difficile de ne pas être emporté dès les premières lignes… L’alternance des points de vue entre les trois personnages principaux donne du rythme et attise la curiosité. Et même si l’identité du coupable est assez facile à percer, ses motivations sont quant à elles très surprenantes.

    En conclusion, Kabukicho est un thriller qui tient en haleine le lecteur jusqu’au point final. La plume de Dominique Sylvain transporte sans mal le lecteur et sa connaissance du Japon rend le récit plus que réaliste. À lire si la sordidité du monde ne vous fait pas froid aux yeux !