Humain, trop humain
EAN13
9782253168331
Éditeur
Le Livre de poche
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Humain, trop humain

Le Livre de poche

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782253168331
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    8.49

Autre version disponible

Edition enrichie (Introduction, notes, index et bibliographie)


Humain, trop humain, avec ses deux continuations, est le monument commémoratif
d'une crise. Je l'ai intitulé : un livre pour les esprits libres, et presque
chacune de ses phrases exprime une victoire ; en l'écrivant, je me suis
débarrassé de tout ce qu'il y avait en moi d'étranger à ma vraie nature. Tout
idéalisme m'est étranger. Le titre de mon livre veut dire ceci : là où vous
voyez des choses idéales, moi je vois... des choses humaines, hélas ! trop
humaines ! [...] On trouvera ce livre sage, posé, parfois dur et ironique. On
dirait qu'un certain « intellectualisme » au goût aristocratique s'efforce
constamment de dominer un courant de passion qui gronde par en dessous.
Friedrich Nietzsche.

Commencé en 1876, et achevé au début de 1878, le premier livre de Humain, trop
humain, qui comporte 638 aphorismes, a été pour l'essentiel dicté à Peter
Gast, alors étudiant à Bâle. Il paraîtra le 30 mai 1878, pour saluer le
centième anniversaire de la mort de Voltaire, « l'un des plus grands
libérateurs de l'esprit ». Le second livre contient deux écrits distincts,
Opinions et sentences mêlées et Le Voyageur et son ombre, qui seront quant à
eux publiés l'un en 1879 et l'autre en 1880. Nietzsche s'est désormais libéré
des influences qui pesaient sur lui et son radicalisme trouve enfin son
expression la plus ferme. Il pourfend la métaphysique traditionnelle, affronte
le problème de l'éthique, développe sa critique du christianisme, renforce sa
réflexion sur l'art et aborde des sujets aussi divers que le mariage, la
femme, les rapports humains, la violence entre les hommes...

Révision de la traduction, notes et commentaires par Angèle Kremer-Marietti.
S'identifier pour envoyer des commentaires.