Personne
EAN13
9782715229297
ISBN
978-2-7152-2929-7
Éditeur
Mercure de France
Date de publication
Collection
Bleue (1)
Nombre de pages
160
Dimensions
21 x 14 x 1 cm
Poids
202 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
843.1
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

Je ne sais pas quand je me suis dit pour la première fois « mon père est fou », quand j’ai adopté ce mot de folie, ce mot emphatique, vague, inquiétant et légèrement exaltant, qui ne nommait rien, en fait, rien d’autre que mon angoisse, cette terreur infantile, cette panique où je basculais avec lui et que toute ma vie d’adulte s’employait à recouvrir, un appel de lui et tout cela, le jardin, le soir d’été, la mer proche, volait en éclats, me laissant seule avec lui dans ce monde morcelé et muet qui était peut-être le réel même.

Personne est le portrait, en vingt-six angles et au centre absent, en vingt-six autres et au moi échappé, d'un mélancolique. Lettre après lettre, ce roman-abécédaire recompose la figure d'un disparu qui, de son vivant déjà, était étranger au monde et à lui-même. De « A » comme « Antonin Artaud » à « Z » comme « Zelig » en passant par « B » comme « Bond (James Bond) » ou « S » comme « SDF », défilent les doubles qu'il abritait, les rôles dans lesquels il se projetait. Personne, comme le nom de l'absence, personne comme l'identité d'un homme qui, pour n'avoir jamais fait bloc avec lui-même, a laissé place à tous les autres en lui, personne comme le masque, aussi, persona, que portent les vivants quand ils prêtent voix aux morts et la littérature quand elle prend le visage de la folie.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
3 septembre 2009

Dans un roman abécédaire en trois lettres (P,M,D), ou plutôt en 26 chapitres, de A comme Antonin Artaud à Z comme Zelig, Gwenaëlle Aubry dresse un tombeau à son père, atteint de psychose maniaco-dépressive. En mourant, François-Xavier Aubry a laissé ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gwenaëlle Aubry