Brèves enfances
EAN13
9782846262095
ISBN
978-2-84626-209-5
Éditeur
Au diable Vauvert
Date de publication
Collection
Littérature générale
Dimensions
19 x 13 x 1 cm
Poids
232 g
Langue
français
Code dewey
843
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

En 34 brèves nouvelles écrites à la première personne du point de vue d'un enfant, Sylvie Bourgeois tisse avec une douceur et une habileté remarquable le portrait en creux d'enfances écourtées par une maturité acquise trop vite au spectacle intime du monde des adultes, de ses pieux mensonges et de ses arrangements secrets ordinaires.
Enfants clandestins de curé ou de couple homo, enfant témoins toujours avertis des trahisons ordinaires du couple, enfants de familles décomposées/recomposées, enfants des démissions ordinaires... Dans tous les cas, Sylvie Bourgeois a su saisir cette simplicité et cette sagacité, ce qui fait que l'on ne peut rien leur cacher, même du plus sordide, et leur immense capacité d'indulgence et d'amour.

« Mon papa est curé. Tout le monde le sait, mais personne ne le dit. Je suis dans une école privée que le diocèse a payé. Je le sais. C'est comme ça que sont élevés les enfants des curés. Il paraît qu'on est nombreux à attendre que notre père change de métier. Moi je voudrais qu'il soit pompier. C'est peut-être dangereux comme métier, mais au moins j'aurais un papa. Quand mes copains me demandent comment s'appelle mon père, je dois répondre que je n'en ai pas. C'est dur de dire que je n'ai pas de papa alors que quand même tous les soirs, j'embrasse le curé de la paroisse.
Quand je vais à confesse, j'ai peur de faire une gaffe du genre de demander à mes amis si mon père, il a été gentil avec eux. Je n'ai pas de frère, ni de sœur, mais mon curé de père, il dit qu'on est tous frères sur la terre. Alors moi ça me fout la confusion surtout quand mes potes l'appellent mon père. Dans ces cas-là, je préfère encore me taire. Notre père qui êtes aux cieux, notre père qui êtes dans le pieu de ma mère, faites en sorte que Marie m'aime. Marie, c'est ma copine d'école. »

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Sylvie Bourgeois