SARKOKLOGIES : POURQUOI TANT DE HAINE(S) ?, pourquoi tant de haine(s) ?
Login to post comments.

Sarkoklogies : pourquoi tant de haine(s) ?

pourquoi tant de haine(s) ?

De

Albin Michel

Essais Doc.

Offers

Other available version

EAN13
9782226220929
ISBN
978-2-226-22092-9
Publisher
Albin Michel
Publication date
Collection
ESSAIS DOC.
Number of pages
170
Measures
20 x 13 x 0 cm
Weight
232 g
Dewey code
320.944092
UNIMARC files
UTF-8 / MARC-8

5 questions posées à Michel Maffesoli, à l'occasion de la parution du livre Sarkologies, pourquoi : tant de haines (?) (Éditions Albin Michel).

Rencontre animée par le Professeur Jacques Baguenard
With Michel Maffesoli
The , Café de la librairie Dialogues

« Pourquoi tant de haine ? Tant d’hystérie ? Pourquoi ses détracteurs, au lieu d’opposer aux discours du président Sarkozy, à ses actes de gouvernement, leur propre programme, au moins une évaluation raisonnée du sien, en reviennent-ils toujours aux attaques ad hominem, aux injures, aux supputations sur son état amoureux, sa santé mentale, son caractère ? Ce qui en fait, du coup, un héros de roman, un être de fiction. »
Ainsi parle Michel Maffesoli, sociologue reconnu de l’imaginaire et des tribus.
Dans ce livre iconoclaste, il décline à la façon des célèbres Mythologies de Roland Barthes un petit traité à la fois ironique et érudit sur l’art de gouverner. Ces « Sarkologies » décryptent le mélange inédit d’hostilité et de fascination que suscite depuis son élection l’actuel président.
On comprend à quel point la posture compassionnelle participe d’une stratégie délibérée, celle d’une empathie moins factice que le disent les commentateurs, - « l’opinion publiée » comme dit le sociologue – car relevant d’un talent : celui de souffrir avec, les victimes en l’occurrence, quelque soient les malheurs.
Son comportement ostentatoire est lui aussi un élément de communication très étudié qui ne doit rien au hasard ou à la maladresse.
Un tableau féroce autant que bienveillant, paradoxalement, d’un règne qui promet de susciter jusqu’au bout de furieuses polémiques.