Les coups de cœur numérique

Les coups de cœur numérique

Ils ont fait palpiter le cœur de nos libraires en version papier, retrouvez-les directement en version numérique !

Roissy

Tiffany Tavernier

Sabine Wespieser Éditeur

14,99

Sans cesse en mouvement, tirant derrière elle sa valise, la narratrice de ce roman va d'un terminal à l'autre, engage des conversations, s'invente des vies, éternelle voyageuse qui pourtant ne montera jamais dans un de ces avions dont le spectacle l'apaise. Arrivée à Roissy sans mémoire ni passé, elle y est devenue une « indécelable » – une sans domicile fixe déguisée en passagère –, qui a trouvé refuge dans ce non lieu les englobant tous. S'attachant aux êtres croisés dans cet univers fascinant, où personnels navigants ou au sol côtoient clandestins et laissés-pour-compte, instituant habitudes et rituels comme autant de remparts aux bribes de souvenirs qui l'assaillent et l'épouvantent, la femme sans nom fait corps avec l'immense aérogare. Mais la bulle de sécurité finit par voler en éclats. Et quand un homme, qui tous les jours vient attendre le vol Rio-Paris – le même qui, des années auparavant, s'est abîmé en mer – tente de l'aborder, elle fuit, effrayée. Comprenant, à sa douceur et à son regard blessé, qu'il ne lui fera aucun mal, elle se laissera pourtant aller à la complicité qui se nouera entre eux. Magnifique portrait de femme rendue à elle-même à la faveur des émotions qui la traversent, Roissy est un livre polyphonique et puissant, qui interroge l'infinie capacité de l'être humain à renaître à soi et au monde.


À ce point de folie. D'après l'histoire du naufrage de La Méduse
14,99

Le 17 juin 1816, La Méduse quitte Rochefort à destination de Saint-Louis, au Sénégal. À son bord, quelque 400 passagers et un équipage nombreux. Au commandement, un capitaine dont l'incompétence avérée est à l'origine du naufrage de la frégate après quelques jours de mer. Comme les chaloupes sont en trop petit nombre, 147 voyageurs sont abandonnés sur un radeau. Seuls quinze d'entre eux en réchapperont au terme de treize journées d'enfer, jalonnées de meurtres, de corps dépecés et d'ultimes stratégies de survie. L'un des rescapés, le médecin de bord Jean-Baptiste Henri Savigny, fera le récit de ce périple tragique, que le monde entier voudra connaître jusque dans ses détails les plus atroces... Mais qu'aurions-nous fait à leur place ? Dans ce roman historique et anthropologique mené tambour battant, Franzobel entraîne le lecteur aux frontières du supportable : son style – précis, poétique, cru – sert la tension dramatique et fraie sans cesse avec l'ignoble pour nous plonger au cœur du carnage. Magnétique et inquiétant, dérangeant et fascinant, l'ouvrage brise bien des tabous aux confins d'appétits inavouables...


Arcadie

Emmanuelle Bayamack-Tam

POL Editeur

13,99

"Si on n'aimait que les gens qui le méritent, la vie serait une distribution de prix très ennuyeuse." Farah et ses parents ont trouvé refuge en zone blanche, dans une communauté libertaire qui rassemble des gens fragiles, inadaptés au monde extérieur tel que le façonnent les nouvelles technologies, la mondialisation et les réseaux sociaux. Tendrement aimée mais livrée à elle-même, Farah grandit au milieu des arbres, des fleurs et des bêtes. Mais cet Éden est établi à la frontière franco-italienne, dans une zone sillonnée par les migrants : les portes du paradis vont-elles s'ouvrir pour les accueillir ?


Eden Springs, Un roman inspiré d'une histoire vraie

Un roman inspiré d'une histoire vraie

Laura Kasischke

Editions Page à Page

8,99

Un pasteur promet à sa communauté de jeunes filles une vie éternelle, mais, un jour, on découvre qu'une jeune fille a été enterrée...
Au printemps 1903, une communauté religieuse du Michigan éveille la curiosité avec ses maisons victoriennes, son verger luxuriant et son parc d'attractions ouvert à tous.
Benjamin Purnell, le charismatique leader, promet la vie éternelle à ses adorateurs, en particulier aux belles jeunes filles. Comment expliquer alors qu'une adolescente ait été enterrée ?
Basé sur une histoire vraie, Eden Springs aborde de façon singulière les fondamentaux kasischkiens : l'étrangeté, la sexualité ensorcelante, la frontière ténue entre la vie et la mort.
Découvrez sans plus attendre ce roman tiré d'une histoire vraie et enrichi de photos d'époques, sélectionnées par l'auteur ! Une immersion au sein d'une communauté religieuse bien étrange...
EXTRAIT
Quand Lena fut assez près, d'un bras elle attrapa Estelle par la taille et mit son autre main sur la petite bouche surprise. Estelle cessa très vite de siffler.
« Ne crie pas, dit Lena d'une voix grave qui voulait imiter celle de Benjamin, ou je te retrousse les jupes et te prends ici et maintenant.
— Lena ! » la coupa Estelle quand elle réussit à se dégager de son étreinte.
Non sans mal.
Lena avait plus de force qu'Estelle qui était aussi petite qu'une poupée – dix-sept ans qui en paraissaient douze. Sous l'effet de la colère et de la gêne, un rose vif monta aux joues d'Estelle. Elle était essoufflée et la farine qui s'était trouvée sur ses mains s'étalait désormais sur le jaune de sa robe.
« Mon Dieu. Seigneur. Tu es folle à lier, Lena ! Tu m'as fichu une peur bleue, et regarde – tu as arraché un bouton de mon chemisier. »
CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
La fascination d'une auteure talentueuse du Midwest pour les émotions que font remonter à la surface de la vie de tels sujets permet de faire resurgir à la lumière cette secte, avant de marquer sa fin. - Chicago Tribune
À PROPOS DE L'AUTEUR
Reconnue pour son oeuvre romanesque et poétique, distinguée par de nombreux prix, Laura Kasischke vit dans le Michigan. Elle y enseigne l'art de l'écriture à l'université. Sa poésie et ses nouvelles sont publiées aux éditions Page à Page.
Eden Springs est son dixième roman traduit en français.


Carnaval noir, roman

roman

Metin Arditi

Grasset

15,99

Janvier 2016 : une jeune étudiante à l'université de Venise est retrouvée noyée dans la lagune. C'est le début d'une série d'assassinats dont on ne comprend pas le motif. Elle consacrait une thèse à l'une des principales confréries du xvie siècle, qui avait été la cible d'une série de crimes durant le Carnaval de Venise en 1575, baptisé par les historiens « Carnaval noir »...
Cinq siècles plus tard, les mêmes obscurantistes qui croyaient faire le bien en semant la terreur seraient-ils toujours actifs ? Bénédict Hugues, professeur de latin à l'université de Genève, parviendra-t-il à déjouer une machination ourdie par l'alliance contre-nature d'un groupuscule d'extrême droite de la Curie romaine et de mercenaires de Daech, visant à éliminer un pape jugé trop bienveillant à l'égard des migrants ?
À croire que l'Histoire se répète éternellement, que le combat entre le fanatisme et la raison n'en finit jamais, et que la folie des hommes est sans limite...
Dans ce roman riche de suspense, de passion et de savoir, Metin Arditi se révèle, une fois encore, un conteur exceptionnel.